journée de la femme alsace

La journée des femmes avec Maison Margaret

Dans cet article, découvrez Amandine, Margaret en Alsace depuis Octobre 2017.  A l’occasion de la journée des Femmes, elle nous parle de son quotidien bien rempli, de ses ambitions, ses inspirations féminines, de maternité … Portrait d’une Margaret historique.

journee de la femme 2019

Hello Amandine, en quelques mots, qui es tu ? 

Native de Montpellier, j’ai vécu un temps en Suède et suis désormais installée en Alsace. J’ai 37 ans et je suis maman de deux petites filles espiègles de bientôt 5 et 8 ans.

A quoi ressemble ton quotidien ? 

J’ai une vie personnelle et professionnelle bien remplie : un job très sérieux pour le Ministère de la Justice, que je contrebalance un week-end sur deux avec une formation en naturopathie.

J’ai en effet le projet s’ouvrir un cabinet à moyen terme. Boulimique de travail et grande curieuse, j’ai 1000 idées à la minute et je fourmille de projets ! Impossible pour moi de rester dans une case.

Tes lectures ou écoutes féminines du moment ?

sorciere mona chollet

 

Un podcast que j’adore : « La Poudre » par Lauren Bastide, qui reçoit et interviewe dans une chambre d’hôtel des femmes inspirantes : artistes, activistes, politiques, pour des conversations intimes et profondes.

Un livre : « Sorcières : la puissance invaincue des femmes » de Mona Chollet, qui traite de cette figure de la femme puissante, positive et affranchie de toutes les dominations.

 

Une Femme qui t’inspire particulièrement ?

Question pas si évidente pour moi, il y en a tant ! Il s’agit de femmes qui, à un moment donné, m’ont fait prendre une claque, de par leur œuvre, leur discours…

Il y a évidemment Elisabeth Badinter, Meryl Streep…

aurélie saada feministeMais je citerai Aurélie Saada : autrice, compositrice et interprète des « Brigitte ». Le fait de grandir entourée de femmes, la manière dont ses erreurs passées nourrissent son présent, la naissance de Brigitte, qui a coïncidé avec la naissance de ses filles et à une rupture douloureuse, elle chante « Plurielle »: la femme et la mère. Son écriture à quatre mains avec Sylvie Hoarau, sans rien perdre de son sentiment d’intimité, et comment elle transmet le féminisme à ses filles. Elle incarne à elle seule un hommage à toutes ces femmes.

« Féminisme ». Il t’inspire quoi ce mot aujourd’hui ?

Je préfère parler « d’humanisme », car cette lutte est également positive et bénéfique pour les hommes. Le combat n’est pas réservé aux femmes et on doit y associer ces derniers, car les inégalités homme-femme représentent avant tout un problème de société.

Ton souhait pour les Femmes de la planète ?

Que chaque parent puisse éduquer ses filles, puisque c’est d’elles dont il est question ici, de façon à leur donner le choix, la liberté d’être elles-mêmes. Les inciter à lire et à s’instruire, à comprendre le monde dans lequel elles évoluent.

Pourquoi Maison Margaret fait partie de ta vie ?

Maison Margaret est une communauté qui se retrouve autour de deux valeurs : la sororité et la bienveillance. Je considère toutes les femmes comme des « sœurs », et je ressens une réelle réciprocité de ce sentiment. Avec mes consœurs Margaret, on se fait la courte-échelle les unes aux autres, on s’entraide et on se serre les coudes non seulement pour évoluer en tant que Margaret mais aussi dans des aspects plus personnels de notre vie.

LA pièce de la collection Maison Margaret indispensable à toutes les Femmes selon toi ?

pochette tablette maison margaretLa toute nouvelle pochette pour tablette qui, je le sens, va m’être bien utile au quotidien : trousse pour mon matériel à croquis pour mes planches d’anatomie à l’école de naturo, housse pour tablette lors de mes rendez-vous Maison Margaret, et joli fourre-tout du quotidien pour maman coquette !

 

Le mot de la fin ?

Beyonce avait raison. Who run the world ? GIRLS !

Laisser un commentaire

Navigation

Mon panier

Fermer

Liste de souhaits

Fermer
Vus

Vus récemment

Fermer

Aperçu

Fermer

Catégories

SOLDES MAISON MARGARET